Europe vs Monde Arabe

publié le 2 nov. 2014 à 13:30 par SAFA M.   [ mis à jour : 2 nov. 2014 à 13:31 ]

C’est pour présenter le niveau du débat qui se déroule en Europe, et particulièrement en France, selon l’articule publié ci-dessous par le Nouvel Observateur (02-11-2014) ! Ceci en comparaison avec le niveau des sujets médiatiques traités dans le monde Arabe… !!!

"Lorsqu'il ne se passe rien sur place, on ne parvient pas à convaincre de l'urgence du dossier, et lorsque c'est l'embrasement, on nous dit que ce n'est pas le moment. Et bien voilà, nous, nous avons décidé que c'est le moment". La sénatrice écologiste Esther Benbassa, qui vient, avec les sénateurs de son groupe EELV, de déposer une résolution demandant la reconnaissance par la France de la Palestine, est loin de découvrir le dossier israélo-palestinien. La spécialiste de l'histoire du judaïsme, qui a vécu un temps en Israël, se revendique militante du camp de la paix. "Israël doit exister", soulignait-elle jeudi matin au Sénat. "Mais dans ses frontières, pas dans des frontières messianiques", expliquait-elle.

Les sénateurs souhaitent, disent-ils, que "le gouvernement français reconnaisse sans délai l'Etat palestinien souverain et démocratique sur la base des frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale des deux Etats".

Une proposition de résolution qui intervient quelques jours après le vote par la Grande-Bretagne d'un texte allant dans le même sens et alors même que la Suède a, jeudi, officiellement reconnu la Palestine comme un Etat à part entière. Il s'agit du 135è pays à reconnaître officiellement la Palestine comme un Etat.

"Une résolution n'est pas une décision" a tenu à préciser Esther Benbassa. "Nous attendons des pourparlers négociés entre les deux parties, nous ne souhaitons en aucun cas nous substituer à ces deux Etats qui doivent enfin se mettre sérieusement autour d'une table", a-t-elle affirmé jeudi matin, soulignant l'existence de certains obstacles à l'aboutissement rapide d'un accord : "Tant que le Hamas ne reconnaîtra pas Israël, il ne pourra pas y avoir de réel accord de paix. Mais en tant qu'historienne, je sais voir les choses dans la durée", a souligné la sénatrice. "L'OLP n'est-elle pas passée d'un mouvement terroriste à des costumes cravates autour d'une table ?"…

Comments